Zéro déchet : je commence par quoi ?

femme-question Quand on décide de se lancer pour  réduire ses déchets et consommer autrement, il est légitime de se demander par quoi commencer. C’est un mode de vie, un état d’esprit qui naît au fil de prises de consciences et d’expérimentations qui se fait tout doucement, progressivement. Pour moi, cela a commencé par des étapes, tout d’abord des changements alimentaires bénéfiques niveau santé et vitalité (j’ai supprimé tous les sucres de mon alimentation), puis j’ai découvert le mouvement No Poo et j’ai supprimé les shampoings, démêlants, masques (même bio) en trouvant des alternatives naturelles comme le rhassoul ou le savon d’Alep, puis je me suis formée à faire tous mes produits ménagers maison, exit lessives, assouplissants, produits pour lave-vaisselle. Etant déjà abonnée à un panier bio et ayant mis en place un compost pour la copropriété où je vis depuis des années, il ne restait plus grand chose à faire pour passer au zero déchet ! Chaque personne a son propre parcours lié à des expériences de vies et des rencontres. Il s’agit d’y aller pas à pas, sans se mettre de pression, et sans tout chambouler du jour au lendemain, laissez-vous le temps et la joie de découvrir des alternatives à vos modes de consommation habituels !

Il y a quelques principes à mettre en pratique en initiant cette démarche. Je vous fais part de mes conseils pour commencer un mode de vie zéro déchet vers une simplicité belle et joyeuse :

  1. Commencer par un secteur spécifique : choisissez ce qui vous tient à coeur, vous en avez marre des cosmétiques et vous avez une salle de bain trop encombrée ? Commencez par cela, en faisant des tests pour trouver des alternatives, vider vos produits actuels et ne les remplacer pas, investissez dans des produits lavables, bye bye le jetable ! Il ne faut pas s’attaquer à toute la maison en même temps, chaque chose en son temps.
  2. Donnez-vous des règles agréables à suivre : refuser les emballages, recycler des objets, donner à des amis ou voisins des objets en double, acheter d’occasion, partager les fruits de vos recherches
  3. Faites des listes de courses : éviter au maximum les achats impulsifs, concentrez-vous sur vos besoins, vous verrez avec le temps qu’on a besoin de très peu de choses
  4. Equipez-vous : pour créer moins de déchet par la suite, pensez à avoir avec vous un filet à provision, un mouchoir (pour prendre un croissant ou un sandwich), un petit sac en coton, une gourde en inox pour éviter les bouteilles en plastiques
  5. Soyez patient et bienveillant : au début il y aura des loupés, c’est certain, pas de panique, c’est tout un processus de remplacer chaque habitude du quotidien par une solution zéro déchet ! Ce sont des étapes liées à des prises de consciences sur le long terme, qui procurent de la joie et un allègement certain de votre vie toute entière !

Alors, êtes-vous prêt à franchir le pas vers une vie allégée ? 

Categories: Objectif zéro déchet, Zero dechet kesako

3 comments

  • Zoé

    Bonjour et merci pour ce site, je suis moi aussi dans une démarche de simplification, enfin j’essaye, j’ai désencombré mon placard, j’essaie de me contenter de peu, je fais gaffe à ce que je mange, pas toujours bio, j’avoue avoir du mal encore à ne plus utiliser mes cosmétiques, je suis accro à l’odeur, la texture, les habitudes quoi, mais j’aimerai vraiment arriver à en acheter moins, par quoi commencer, quelle est votre routine dans la salle de bain ? merci !

    • celine

      Une des clés de cette démarche est de la pratiquer dans la joie, cela ne doit pas être difficile, il ne faut pas lutter, mais lâcher prise (ai-je vraiment besoin de cet objet qui me tente, est-ce réfléchi, une pulsion, autre ?). Il s’agit aussi d’y aller progressivement, on ne révolutionne pas de longues habitudes en 5 minutes. Cela doit s’accompagner de prises de consciences et d’une libération. Commencez par un endroit, par exemple la cuisine, la salle de bain, votre dressing, concentrez-vous sur un seul secteur. Dans la salle de bain, ma routine personnelle est très simple et prends 5 minutes, j’en parlerai dans un prochain article 😉

  • MamanRoots

    Bonjour, et merci aussi pour toutes les infos utiles que je trouve sur votre site. C’est tellement sympa de trouver des infos régionales ! Pour ma part ça fait quelques années que je me questionne. Que pourrions nous faire pour un retour aux sources.
    Ayant des origines africaines, et donc des cheveux crépus, j’ai commencé par bannir les défrisants. Cela fait bien 15 ans que je supporte ces fichus trucs à base de soude pour certains, et pour quoi? Je perds des heures chez le coiffeur, des centaines de miliers d’euros, et pour mon cuir chevelus et la planète, aïe !

    Bref ensuite je me suis attaqué au compost (que j’ai cherché au Sivom, moyennant une quinzaine d’euros en novembre dernier, il est bien pratique), et c’est vrai que notre poubelle a diminué d’un bon tiers. Maintenant je cherche tous les petits producteurs de denrées alimentaires dans ma région (Nous habitons Steinbrunn le Bas) aussi bien fruits, légumes, lait, fromage, viande, et évidement Bio si possible avec ou sans label, l’essentiel c’est une façon de faire respectant la nature. Auriez vous des conseils?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Saisissez dans le cadre ci-dessus le code indiqué.