interview le parfait bocal

Interview exclusive du Bocal Le Parfait !

bocal_jardinChers amis et lecteurs, aujourd’hui en exclusivité, j’ai pu rencontrer et interviewer le fameux bocal Le Parfait, je suis encore très émue et bouleversée d’avoir passé ce moment incroyable avec lui, et d’avoir pu échanger en toute simplicité en tête à tête. Nous étions tranquillement installés dans le jardin, une brise légère soufflait dans les branches des arbres,  il s’est livré sans retenue en toute transparence,  j’ai été touchée par ses qualités, sa force et sa robustesse, véritable icone de la cuisine et des saveurs, c’est un symbole pour toutes les générations. Sans plus attendre, voici l’interview :

 

Moi : Bonjour cher Bocal Le Parfait, merci de m’accorder de votre temps, comment allez-vous ?

Le Bocal Le ParfaitTrès bien, merci de m’avoir invité en Alsace !

Moi : Pouvez-vous nous parler brièvement de votre enfance, vous êtes né à Reims, c’est bien ça ?

Le Bocal Le Parfait : Oui, tout à fait, je suis né à Reims au début des années 1930

Moi : C’est incroyable, vous n’avez pas pris une ride, vous êtes extrêmement bien conservé, quel est votre secret de longévité ?

Le Bocal Le Parfait : Mon secret ne réside pas dans les crèmes anti-rides, je n’en utilise aucune, mais dans une chose toute simple, le verre.

Moi : Le verre ??

Le Bocal Le Parfait : Oui, c’est une matière naturelle, résistante, et saine, presque intemporelle, c’est de là que vient mon élixir de jeunesse !  A l’ère du plastique à tout va, je ne contiens pas de bisphénol A qui est nocif pour le corps, c’est un atout santé supplémentaire.

bocal

Moi : Comment êtes-vous devenu célèbre ?

Le Bocal Le Parfait :  On peut conserver les aliments de plusieurs façon vous savez, salage à l’alcool en passant par le fumage, le vinaigre ou le sucre,  mais moi, j’ai ma vision bien particulière de la conserve : je veux préserver simplement et naturellement la saveur des aliments qui me sont confiés, sans additifs. Au fil du temps, ma façon de voir les choses a conquis le coeur des Français, je suis devenu un fidèle compagnon et ma renommée s’est bâtie sur ma qualité mais aussi ma forme ! 

Moi : Il est vrai que vous bénéficiez d’un esthétisme certain,  les aficionados de cuisine tombent facilement sous votre charme, on vous voit partout, aussi bien à la maison qu’au restaurant !

Le Bocal Le Parfait : Oui, en effet, je suis très à l’écoute des autres, et de ce fait, je réponds à toutes les tendances du moment. Les gens ont envie d’une alimentation plus saine,  d’être en relation avec la nature et les saisons, de savourer des fraises en été, le bon plan est d’acheter les fruits au pic de la saison, quand leur prix est au plus bas, et de les transformer sous une autre forme (au sirop, confiture, etc.) ce qui permet de les savourer en hiver ! On peut aussi glaner, récolter et conserver les fruits que la nature nous offre gratuitement comme les mûres, le sureau, les champignons, et ainsi faire de réelles économies. 

Moi : Tout à fait, de plus, on constate également un courant actuel très en vogue pour faire soi-même au lieu d’acheter, le DIY par exemple (Do It Yourself) comme le le tricot, la couture, les bijoux faits à la main, mais aussi les conserves maison, et là aussi vous êtes sur le pont ?

Le Bocal Le Parfait : Oui, l’envie de faire des choses soi-même, et notamment ses propres conserves permet de préserver les saveurs des aliments, de contrôler ce qu’on y met dedans. Les gens veulent aussi maîtriser leur alimentation qui joue un rôle majeur dans la vitalité et la santé. Adieu les additifs, le sucre partout, le sel en trop, le glutamate, et j’en passe ! De plus, avoir de bons aliments permet de développer l’éducation au goût et au plaisir.  Un palais, ça s’éduque, oui madame, et dès le plus jeune âge. Faire ses conserves soi-même et les déguster, c’est du bonheur en bocal !

 

le parfait bocaux

Moi : Parlons un peu maintenant de votre famille, vous êtes très nombreux ! Comment se passe les relations entre vous ?

Le Bocal Le Parfait : Oui, nous sommes une grande famille, je m’entends très bien avec mes cousines les Terrines Le Parfait Super et Familia Wiss, mon oncle le Confiturier, ma petite cousine la Bouteille et mes petits cousins les Bocaux à vis, et fort heureusement, car nous vivons souvent ensemble dans le même placard, je vous raconte pas en cas de tensions, ça ferait du verre brisé 😉 Bien que nous soyons très solides dans la famille, nous préférons être maniés avec soin et délicatesse !

Moi : Votre meilleur souvenir ?

Le Bocal Le Parfait : ahhhh il y en a beaucoup, tellement, mais dernièrement, c’est le contact moelleux avec un fondant au chocolat sur ma paroi … que de sensations délicieuses …. j’en frissonne encore !

bocal

Moi : Vous me faites saliver ! Vous êtes plutôt sucré que salé ?

Le Bocal Le Parfait : Pas du tout, j’aime tout, du moment que les ingrédients sont de bonne qualité, et que les recettes sont concoctées avec amour !

Moi : A votre façon en somme, vous améliorez le quotidien en permettant de conserver ce que le monde a de meilleur. Quelle est votre technique car je crois savoir que vous n’avez pas la 3G, pas de WIFI, pas d’écran tactile ? 

Le Bocal Le Parfait : Ma technique est très simple, et ne nécessite pas de technologie compliquée. Après m’avoir fait prendre un bain à l’eau chaude savonneuse, et me gratter le dos (mais sans éponge métallique ou abrasive, je suis sensible), il faut me faire sécher à l’air libre. Il faut également prévoir des rondelles en caoutchouc neuves et les passer à l’eau bouillante. Vous choisirez des aliments frais et de bonne qualité s’il vous plait, des produits industriels me procureraient une grande peine.

Moi : Oui, c’est la base de notre philosophie, des ingrédients du terroir, bio et local de préférence, et ensuite, quelles sont les étapes suivantes ?

Le Bocal Le Parfait : Pour les légumes par exemple, faites les blanchir, respectez la recette, enfilez la rondelle sur mon chapeau, j’aime qu’on me remplisse avec douceur en limitant les poches d’air, versez la saumure à 2 cm du haut, vérifiez que mon bord est propre, on me ferme et hop, direction le traitement thermique pour un petit sauna longue durée. Mais les recettes diffèrent, le mieux est d’aller voir mon ami Michel et ses astuces sur  le site web leparfait.fr.

Moi : Oui, nous sommes en interview, pas en cours de recette de conserve ! Vous êtes décidément très pragmatique. Depuis quelques années, il y a un mode de vie visant le zéro déchet, et là aussi, vous jouez un rôle, notamment au moment de faire les courses ?

bocal
Le Bocal Le Parfait
: Oui, j’adore aller au contact des personnes, et particulièrement au marché, le boucher m’adore et me remplit généreusement avec de la viande, des saucisses, de la charcuterie, la poissonnière qui est très jolie me remplit avec des poissons frais, au rayon fromage et italien, c’est pareil, je sers à tout !

MoiVous êtes un peu écolo ma parole, car cela évite d’utiliser des sachets plastiques, c’est formidable. Un mot pour finir ?

Le Bocal Le Parfait : Nous avons beaucoup parlé de nourriture et d’alimentation, la gourmandise est ma première vocation, un sacerdoce même, mais je suis également beaucoup sollicité en décoration, pour des luminaires par exemple, ça serait peut-être l’occasion d’une autre rencontre ? Ca me ferait plaisir de revenir dans votre belle région qu’est l’Alsace !

Moi : Avec plaisir, merci pour ce bon moment passé en votre compagnie et bon retour en Auvergne !

Le Bocal Le Parfait : Merci et au revoir !

 

 

Categories: Objectif zéro déchet

3 comments