Detox cure bio

Détox de printemps, rien que du bon !

La détox, ce n’est pas une mode, c’est une hygiène de vie

Après une longue période hivernale, les fêtes de fin d’année, et l’arrivée du printemps, le moment est arrivé de débarrasser son organisme des toxines et graisses accumulées par de petits écarts, des sorties au restaurant et autres événements. La détox, c’est un peu comme le grand nettoyage de printemps de son corps. Je pratique deux cures par an, l’une au printemps, et l’autre en automne. Et mon foie et ma peau me remercient à chaque fois !

citrons detox

Je procède de la manière suivante et sur plusieurs plans :

1. Alimentation

Voici les aliments qu’il faut supprimer pendant 3 semaines : viande rouge (je n’en mange qu’une fois par mois en général), charcuterie (rare aussi sur le reste de l’année), viande de porc, chocolat, café (perso, je n’en bois pas), sucres (idem), pas de produits raffinés (pain blanc, pâtes blanches, riz blanc), pas de laitages (ça pour moi, c’est le plus dur, pas de fromages pendant 3 loooonngues semaines !)

Adieu le cocktail explosif  tartines-beurre-confiture au petit déjeuner, d’ailleurs à supprimer pour le reste de l’année aussi, chiche ? On commence la journée par un jus frais de citron dans un peu d’eau tiède et on attend au moins 30 minutes avant de prendre son petit déjeuner, qui peut être composé de fruits frais, muesli, protéines et oléagineux.

hildegarde tisane

 

Et on pense les apports de nourriture toujours en entonnoir, petit déjeuner de roi, déjeuner de prince et dîner de pauvre, ça c’est valable pour toute l’année. Pensez à faire le plein de fruits et légumes bio frais et de saison et à prévoir vos menus. Il est nécessaire aussi de boire régulièrement de l’eau, ou des eaux (on peut varier les eaux en fonction de ses besoins en minéraux et de leurs capacités à drainer), du thé vert sans sucres et des tisanes détoxifiantes. Personnellement, j’apprécie beaucoup la tisane détoxifiante de Hildegarde von Bingen, à laisser infuser 10 minutes. C’est une rare occasion d’acheter de la tisane emballée, la santé prime toujours sur le reste. Cette préparation comprend de la mélisse, des feuilles de mûre, de l’hysope anisée, des feuilles de noisetier, de l’ortie, des feuilles de fraisier et des pétales de bleuet, un régal ! En herboristerie et en vrac, il est possible de trouver de l’aubier de tilleul  rouge du Roussillon, une plante efficace pour drainer les déchets métaboliques, qui intervient spécifiquement sur le foie et la vésicule biliaire dont elle améliore les activités de filtration et d’élimination. Elle se consomme en infusion ou décoction tout au long de la journée.

Pas de desserts après les repas, privilégiez les fruits frais au milieu de la matinée ou au goûter, loin des repas. Le dîner quant à lui sera léger, soupe ou bouillon de légumes maison. Si l’on a chez soi une centrifugeuse ou un extracteur de jus, on peut se régaler de bons jus de fruits et légumes frais maison, par exemple, pommes/carottes avec un jus de citron, c’est délicieux et ce breuvage constitue un apport de vitamines tonifiantes. On n’oublie pas ses 2 cuillères par jour d’huile de colza bio stockée dans le frigo, dans la compote du matin ou dans les salades s’il vous plait ! En plus de l’huile d’olive pour la cuisson et que l’on peut coupler aussi dans la salade avec l’huile de colza.

Les plus courageux peuvent décider de jeûner un jour par semaine, 24 heures sans manger par exemple le vendredi, tout en continuant de boire régulièrement (tisanes de préférence),  de faire un jour par semaine une cure de jus à la place des repas ou pratiquer des mono diètes. Attention cependant à une éventuelle sensibilité au cru… qui peut se finir rapidement sur la cuvette 😉

 

2. Drainer son organisme
Conserver son équilibre métabolique toute l’année est un idéal impossible, car nous sommes soumis au stress, à des écarts alimentaires, à la pollution,  la sédentarité et bien d’autres choses encore. Il est nécessaire, en plus de la « pause alimentaire » de 3 semaines, d’aider notre corps à retrouver toutes ses capacités en le nettoyant de l’intérieur.

Le champion de la détox, c’est bien évidemment le citron qui va détoxifier le foie, notre émonctoire essentiel. En stimulant la production de la bile, il facilite la décomposition des graisses et leur évacuation. La digestion est ainsi plus efficace. En plus du jus pressé le matin à jeun, n’hésitez pas à le rajouter sur vos poissons, dans la salade, ou dans vos jus frais, on l’aime sans modération ! Le citron va ainsi nettoyer l’organisme des  toxines accumulées pendant l’hiver.

desmodium-bio-la-plante-du-foieJ’accompagne aussi mes 3 semaines de détox d’un draineur (association d’hydrolats de la Maison d’Or) qui est une aide précieuse pour le drainage des toxines et toxiques accumulées ces derniers mois. On peut prendre un 1/2 bouchon le matin et 1/2 bouchon le midi dans de l’eau, ou encore diluer un bouchon complet dans une bouteille d’eau qu’on boira tout au long de la journée. Et puis il y a bien entendu Desmodium, un régulateur de l’activité hépatique qui possède des qualités diverses et variées (hépatoprotecteur, antiasthmatique, antiallergique, bronchodilatateur, décontractant), un vrai bon plan avec l’arrivée du printemps et des pollens ! En homéopathie, 3 remèdes de base peuvent aussi accompagner cette cure : chelidonium, taraxacum (pissenlit) et carduus marianus (chardon-Marie), parlez-en avec votre homéopathe préféré.

 

 

3. Bouger ET se reposer

Bouger, transpirer (sauna ou hammam par exemple), avoir une attitude mentale positive et joyeuse, se ressourcer dans la nature, profiter du plein air, faire de l’exercice physique régulier permet d’accompagner cette période d’élimination et de grand nettoyage en globalité, mais aussi se permettre des siestes, se reposer, lire les livres qui s’amoncellent sur la table de nuit, prendre 1 jour de congé pour soi,  faire le tri dans sa maison, méditer, vivre des moments de silence sont des compléments essentiels à une cure de détox. Et pour ceux et celles qui pratiquent le carême qui commence bientôt, pourquoi ne pas coupler vie spirituelle et nettoyage corporel ? Les 3 semaines de détox peuvent aussi être le préalable à un désir de jeûner plusieurs jours, et constituent ainsi la préparation idéale en supprimant la 3ème semaine le gluten, la viande et le poisson, et les glucides.

 

La détox, un bilan plus que positif

Vous l’aurez compris, les cures de détox ont des effets vraiment bénéfiques à tous les niveaux, alors qu’attendez-vous ? Des professionnels comme des naturopathes ou homéopathes,  peuvent vous accompagner dans cette démarche, surtout pour la première fois afin de bien cibler vos besoins personnels. Tout le monde n’est pas « encrassé » de la même manière. Après avoir nettoyé votre organisme de fond en comble, il aura besoin de se régénérer, il sera alors important de lui apporter des nutriments reconstituants, pour l’aider à se revitaliser et éviter les carences éventuelles. Pensez à la vitamine D à la sortie de l’hiver si vous n’en avez pas pris comme ergy D par exemple. Continuer les produits frais de saison et de bonne qualité, que vous accompagnerez de jus de légumes, ou de graines germées. Réintégrer progressivement les aliments que vous avez supprimé pendant 3 semaines, on ne se jette pas sur le chocolat brutalement, et pas d’orgie de charcuteries et de fromages ! Le moment est aussi venu de réensemencer votre flore intestinale. On peut trouver des probiotiques dans des boutiques bio, à garder au frigo, mais là aussi, orientez-vous vers un professionnel qui saura vous conseiller.

Pour finir, je ne suis pas naturopathe ni professionnelle de la santé, je parle de ma propre expérience et des bienfaits physiques et mentaux que j’ai pu constater sur moi-même. La détox s’inscrit totalement dans une démarche zéro waste, c’est du bon sens ! N’hésitez pas à consulter un professionnel pour vous guider !

 

Categories: Alimentation

6 comments

  • Véronique

    Aaaah que lis-je !!! Pas de chocolat pendant 3 semaines !! Tu veux ma mort en fait ! Et pas de tartine beurrée confiture (miel pour moi ) non plus ?? Catastrophe ! Le vin, le café la viande rouge, les produits laitiers ça va je m’en passe, mais ça….ouille !

    Je discutais un jour avec un ami qui disait que jeûner un jour par semaine (ou ne « manger que du liquide » ) était très bon pour la santé (vérifié médicalement). Mais sans contrainte de jour, ça peut être le mardi puis le jeudi, selon son emploi du temps, ses envies pour que ce ne soit pas une contrainte. Mais j’ai du mal à passer le cap et pourtant manger….moi…..ça m’énerve dans le sens où on perd du temps à préparer, à manger et puis digérer ! lol Si je pouvais m’en passer ce serait avec plaisir. Et manger de temps en temps par plaisir oui mais les repas quotidien…pfff c’est une corvée. J’ai parfois l’impression de ne faire que ça : le petit dej et puis très vite le déjeuner et le diner à peine plus loin….et puis à chaque fois c’est la question fatidique : qu’est ce qu’on mange à midi ? ou ce soir ? ou demain ? Si on ne mange pas on y pense !! lol on n’en sort pas quoi.

    • celine

      c’est pas si dur en fait, si, si, si, on survit 3 semaines sans nos aliments fétiches. Jeûner le vendredi est bien, comme ça, le corps s’habitue, et ça devient une routine de fin de semaine. Pour éviter les « keskonmange » ya le planning de la semaine lié aux courses, qui aide à se libérer l’esprit. Et puis, on a de la chance d’avoir à manger dans nos assiettes tous les jours ! Et puis vos photos de plats donnent très envie, allez gourmande éternelle va !

      • Véronique

        On pourrait jeuner le mercredi, avant le marché du jeudi (la réserve de légumes est vide !! )….mais mon homme, avec ses horaires toujours décalés,….ne nous permettra pas ça.

  • virginie haegelin

    Merci pour ces conseils….je commence demain une cure anti fatigue…mêmes préceptes que dans l’article …avec 400g de légumes par repas….!verdict dans 15 jours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Saisissez dans le cadre ci-dessus le code indiqué.