Vidéo zéro déchet : faire ses courses sans emballages

Faire ses courses sans emballages, oui, oui, c’est possible, il suffit de s’organiser et de prévoir ses repas à l’avance. Avec mon kit courses zéro déchet, je me rends au marché de Mulhouse et dans un magasin bio qui offre un très grand choix de produits en vrac. Murielle m’a suivie toute la matinée et a filmé les différents lieux où il est possible de se fournir en vrac. Je trouve quasiment tout ce dont j’ai besoin au marché : poisson, viande, charcuterie, fruits, légumes, fromages, olives, tomates séchées, pâtes fraîches, huiles, oeufs, pains, yaourts dans des petits pots en verre, c’est un lieu central, où en plus de la convivialité, on peut goûter avant d’acheter  et faire des rencontres. Les commerçants sont très sympas et ouverts quand on emporte ses propres contenants, j’ai de la chance, n’est ce pas ? Pour les céréales et autres produits secs, je me rends dans un magasin bio où j’ai vraiment le choix.

Se nourrir sainement, tout en se faisant plaisir, acheter des aliments savoureux et simples, non transformés, c’est la clé de la vitalité et de la santé, tout en préservant la planète. Allez, hop, on s’y met tous ?

Categories: Non classé

26 comments

  • Tiphanya

    Super je n’avais jamais fait attention pour l’huile en vrac au marché. Et je ne connaissais pas la boutique à Wittenheim qui a effectivement des gâteaux intéressants ! Reste plus qu’à savoir si ce n’est pas trop loin pour y aller avec mon vélo.

    • celine

      il y a de telles merveilles au marché, nous sommes chanceuse, n’est ce pas ? L’offre en vrac existe aussi à la biocoop, à botanic, à l’eau vive, aux sheds et à Auchand. En vélo par grand soleil ça devrait être sympa, sinon, co voiturer avec une amie ?

      • Tiphanya

        Bon, 7,8km c’est un peu loin pour des courses régulières avec enfant de 4 ans dans son siège. J’en aurais plus envie au printemps.
        Par contre je ne connais pas 2 des boutiques que tu cites, donc je vais aussi regarder.
        Je veux bien changer un peu mes habitudes, mais pas tripler le temps de mes courses.

  • Alexandra

    Ahhh le marché de Mulhouse … bien mieux fourni qu’à strasbourg! J’ai aussi acheté quelques sacs en vrac à la biocoop à Strasbourg et j’en ai cousu quelqu’uns!
    Je n’emmène pas de bocaux mais je vais tester, faut juste penser à tarer avant.
    Belle vidéo.

  • ines

    Bonjour j’aime beaucoup votre site qui est vraiment super! Bravo!
    Mais cette vidéo j’ai envie de comprendre mais je suis sourde dommage il n’ ya pas de sous-titres
    Bonne continuation

  • Rachel

    Super cette vidéo ! Une petite question : pour la tare, du coup à la caisse ça se passe comment ? c’est la personne à la caisse qui se débrouille avec ? Vous lui dites le poids du bocal en question et c’est elle qui prend en compte la tare ? Ou ça se fait directement sur la balance ? Merci d’avance!

    • celine

      bonsoir Rachel, je fais peser les pots avant de me servir, et s’il n’y a pas beaucoup de monde dans le magasin, la caissière se souvient du poids et de toute manière, moi aussi 😉 Quand il y a beaucoup de monde dans le magasin, elle note sous le bocal le poids et le tour est joué !

  • david

    Bonjour,
    Je me demandais comment faire pour le beurre, et également pour congeler les aliments sans utiliser les sachets plastiques svp?
    Si vous avez des astuces je suis preneur!
    Cordialement!

    • celine

      Bonsoir, pour le beurre, je l’achète au marché, c’est plus simple, et pour congeler mes aliments, j’utilise tout simplement les bocaux qu’on voit sur le vidéo eu début dans mon placard. C’est tout un lot de bocaux avec des petits couvercles pratiques (sans bpa) que j’ai reçu et cela ne pose aucun problème de congeler du verre.

      • Tiphanya

        Je me permets de nuancer un tout petit peu. Il n’y a pas de problème à congeler du verre, mais le verre supporte très mal les changements de température. Donc il ne faut surtout pas passer du frigo au micro-onde par exemple. Il faut être sur que le plat soit totalement froid avant d’aller au congélateur.

  • Chausson Stephane

    Bravo pour cette vidéo pédagogique et bien réalisée. J’ai pour projet d’ouvrir une épicerie en vrac sur la ville d’Amiens fin 2016, début 2017. De telles initiatives sont une source d’inspiration qui me motive chaque jour en tant que consommateur dans ma vie quotidienne et peut être demain professionnellement. Merci à vous.

    • celine

      Créer des épiceries en vrac c’est l’avenir, non seulement c’est du bon sens, mais en plus cela permet de développer de réelles relations humaines, n’hésitez pas à me tenir au courant de votre projet, que je relayerai avec plaisir sur la page facebook du blog !

  • MORGANE

    Merci infiniment pour cet article et cette vidéo! Je suis Mulhousienne et avec ma petite famille nous entamons une démarche plus respectueuse de l’environnement et j’avoue avoir eu un peu peur de ne pas être acceptée avec mes bocaux. Grâce à cette vidéo j’ai eu la preuve (et mon mari également) que nous serions bien accueilli avec nos bocaux à la biocoop et au marché =)

    • celine

      Bonjour Morgane, oui, aucun soucis à Mulhouse au marché, dans tous les magasins bio de l’agglomération, et même dans certaines grandes surfaces ! Nous avons filmé chez satoriz, car le choix est très grand pour le vrac. Belle journée !

  • Laetitia

    Super ! J’adore votre vidéo !
    Bravo !
    Je fais également mes courses en vrac, et avec des sacs que j’ai moi-même confectionné 😉
    C’est très simple à faire !
    Et finalement, il y a de plus en plus de magasins qui proposent le vrac (pas seulement les magasins bio) donc, je pense qu’il n’y a plus d’excuse de ne pas le faire !
    Bonne continuation ! :-)

  • laetitia mazacz

    Bonjour,
    Merci pour cette vidéo :)
    Cela fait plaisir de voir que dans l’est de la France il y a aussi des petits colibris qui font leur part pour diminuer l’impacte laissé sur la planète. Je suis en pleine transition vers le zero déchet depuis janvier. Et je me rends de plus en plus compte que je suis entourée de solution que je ne voyais même pas avant. Il suffit d’ouvrir les yeux, de chercher un peu parfois et de ne pas céder à la facilité immédiate 😉 j’ai mes petits sacs fait maisons, par contre ils pèsent tout de même 25g. Au début je me disait: c’est pas grand chose, mais lorsque l’on prends seulement 200g d’un produit à 30E le kg le poids du sac représente tout de même 75 cts et 12.5% de mon achat! je n’ai pas encore trouver comment demander au cassier de tarer mon sac vu que les machines sont automatiques. Avez-vous une solution à me proposer ou uen manière de demander à faire la tare lorsqu’il y a pleins de clients qui attendent.
    merci pour votre aide

    • celine

      Bonjour, j’ai aussi des sacs en cotons qui pèsent 30 gr, je les fais peser aussi avant, comme mes bocaux, il n’y a pas de raisons de payer plus cher, un des buts aussi de cette démarche est de faire des économies, et souvent, le vrac est moins cher. Sinon, on peut utiliser les sacs en papiers qui sont fournit dans le magasin et les réutiliser chaque fois !

  • Hannah

    C’est super de montrer concrètement ce que donnent les courses en vrac ! Ca paraît tout de suite plus simple comme ça.
    Deux remarques cependant… Simple ça ne l’est pas toujours, et en fait on le voit dans la vidéo : à la boucherie, le commerçant a pesé la viande sur sa balance dans le papier avec lequel il enveloppe habituellement la viande quand on vient sans bocal. Conclusion (car oui, ils ne le réutilisent pas pour le client suivant !), le papier va quand même à la poubelle !!!! Le déchet ne se déplace pas, il reste au magasin, mais c’est quand même « notre » déchet à mes yeux…
    Deuxième chose, à la biocoop (dans les autres magasins bio aussi d’ailleurs), vous avez peut-être de la chance à Strasbourg, mais à Paris ils ne veulent absolument pas faire la tare ! Conclusion : soit on prend un sac en papier, et on transvase (mais bonjour les histoires si ils veulent vérifier le poids) et ça prend un peu du temps. Soit on paye le prix du sac en tissus, et très honnêtement, j’en ai fait les frais, ça fait une sacrée différence…
    Donc même avec la meilleure volonté du monde, sans les commerçants à nos côtés, on a bien du mal…

  • Marguerite

    Merci beaucoup pour ces supers idées pour se débarrasser de tous les emballages!!
    C’est une idée qui me taraude depuis un petit moment maintenant, mais je manquais d’idées concrètes pour savoir comment faire!

  • Marguerite

    J’ai testé les courses en emmenant mes emballages, il s’est avéré que la tare peut s’avérer être un vrai problème…la commerçante s’est assez rapidement agacée de toutes les tares à faire!
    Comment vous procédez concrètement, vous faites faire la tare à chaque fois? Ou avez des sacs en tissus qui sont très légers?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Saisissez dans le cadre ci-dessus le code indiqué.