Acheter en vrac

placard vracAcheter en vrac, c’est un peu le point d’orgue du mode de vie zéro déchet, le but est de se fournir uniquement en aliments secs en supprimant les emballages. On s’attaque au coeur du problème : la cuisine. Quand on y pense, la quantité d’emballages nécessaires à l’alimentation est effarante, entre les cartons, sacs, sachets, boîtes de conserve… qui n’arrivent pas dans notre assiette mais dans notre poubelle !

Acheter en vrac présente de nombreux avantages et ne nécessite qu’une petite préparation : il s’agit d’amener vos propres sacs en tissus, filets à provision et bocaux (voir ici le kit courses zéro déchet). À l’entrée du magasin, prévenez si vous amenez vos propres bocaux, cela ne pose généralement pas de problème. Si vous n’avez pas encore votre kit à courses, vous pouvez tout à fait utiliser les sacs en papier à disposition au rayon vrac en pensant à les réutiliser la prochaine fois, remettez-les dans votre sac de courses une fois vos aliments transvasés dans vos bocaux.

Faire les courses de cette façon nécessite d’y aller petit à petit, finissez vos produits emballés, et donnez-vous du temps pour trouver des alternatives. Avec la pratique, on arrive à s’adapter pour voir si on achète trop ou pas assez, et savoir quel type de contenant nous convient le mieux, la conservation est en effet essentielle. Il est bien évidement possible de recycler des pots de confiture, de compote ou de purée d’amande pour stocker les plus petites choses comme les fruits secs et les légumineuses …

Si vous investissez dans des bocaux neufs, pensez à les laver dans l’eau bouillante, joint en silicone compris. Ils doivent être parfaitement propres et secs avant d’être rempli. Personnellement, je garde mes bocaux à l’abri de la lumière dans un placard bien fermé. Une amie m’a dit qu’on peut également mettre les bocaux 24h au congélateur afin de tuer les éventuelles petites bebêtes.

Alors, le vrac vous tente ? Essayez et partagez vos astuces !

courses_marche

Categories: Consommer mieux et local, Objectif zéro déchet, Zero dechet kesako

15 comments

  • martine

    Bonjour,
    J’ai lu aujourd’hui un article dans l’Alsace.
    J’essaye le plus souvent possible d’acheter viande et légumes en « local ».
    J’habite près d’Altkirch et aimerai savoir ou l’on peut acheter de l’épicerie en vrac ?
    Merci pour tous vos bons conseils.
    Martine

  • celine

    Bonjour Martine, bravo pour votre démarche de consommer local ! Sur Altkirch, je ne sais pas où acheter en vrac, mais si vous venez sur Mulhouse de temps en temps, il y a plusieurs endroits possibles où se fournir : Botanic à Dornach, Biocoop à Mulhouse, Satoriz à Wittenheim, les Sheds à Kingersheim et Auchan à Mulhouse en allant vers Kingersheim (en non bio). Il y a un magasin de produits locaux à Spechbach-le-Bas, créé en 2009 à l’initiative de producteurs locaux, “Les Champs de l’Ill” qui propose une offre diversifiée de produits fermiers de qualité biologique ou non, une bonne adresse pour la vente directe !

  • Haegelin virginie

    Ca y est …je me suis lancée. .en ayant bien à l’esprit que cela se fera en douceur (mon mari étant encore accro à certains produits bien emballés )…je suis partie la fleur au fusil…(sans bocaux et sans petit sac en tissu pour l’instant …)au marche de Mulhouse. ..aucun problème pour les légumes ..sauf pour la mache que le vendeur a tenu absolument a me mettre ds un sachet …pour tout le reste je tendais mon sac de course…et hopla ! Chaque fois qu’ un vendeur me donnait un sachet plastique..je transvasais ds mon panier et lui redonnais avec un large
    pour le vrac …je suis allée au biocoop et ai utilise les sacs en papier krafft et ai transvase ds mes bocaux une fois a la maison .les petits sacs en papier sont déjà pliés et rangés ds le sac de course pour la prochaine fois.
    demain je m’attaque aux yaourts de mes enfants…on va voir si ma yaourtiere saura les charmer et ainsi abandonner les nombreux pots en tous genre qui peuplent notre frigo

    • celine

      Bravo Virginie, et merci pour votre témoignage. Au biocoop, on peut trouver aussi des filets à provisions (ainsi que chez Hema et aux Sheds), c’est très pratique, car les légumes ne s’écrasent pas entre eux. Il est possible de faire ses courses aussi avec des boites, si les bocaux sont trop lourds, personnellement, je préfère un petit tupp pour le fromage. Si vous n’avez pas l’envie ou le temps de faire des sacs à provision, il y en a de chouettes ici : http://boutique.sakaide.fr/ et c’est français en plus. Je suis certaine que la yaourtière saura faire des émules, car les yaourths maison sont bien meilleurs, n’est ce pas ? Encore félicitations, c’est super d’avoir oser en douceur !

  • haegelin

    bon ben voila …retour sur experience : Mes enfants très inquiets ( voire affolés ) de notre nouveau mode de vie …m’ont fait comprendre que les petits desserts ,flamby , liegiois gateaux emballés pour le gouter , etc allaient ( cruellement ) leur manquer …je me suis attellée ce week end à leur prouver le contraire …leur frigo leur semblait desesperement morne …. j’ai donc pris trois heures ce week end pour concocter les plats maison et non pas industriels …au total : yaourts natures avec yaourtiere, mousse au chocolat dans pot en verre ( faite avec le jus de recuperation des pois chiches de mon hummus !! si si ça marche et ça remplace les blancs en neige ! un truc de fou ) , compote pommes poire , panckakes de saarasin , crepe nature pour les petits dejs ( que je congele et sors au fur et a mesure ) cake a la banane ( faite avec les bananes qui pourrissaient ) ….ben ce matin ils avaient l’air plutot rassuré !! ouf …en travaillant à plein temps je ne sais pas combien de temps je vais maintenir le cap …mais bon je suis motivée !!! question d’organisation et de priorité …le seul hic ..mon mari  » et avec mon coca , on fait comment ???? » pfiouuuuuuuuuupfff

    • celine

      Wouhaou !! Je regrette de ne pas avoir été là pour venir goûter toutes ces douceurs… C’est super d’être motivée ainsi, mais il ne faut pas y laisser sa santé quand même hein ? Le but de cette démarche est aussi de se simplifier la vie, certes, on cuisine un peu plus, mais on gagne du temps, des sous et du bien-être (santé améliorée) sur d’autres plans. Idées pour la suite : faire participer les enfants et le mari afin que ce moment devienne un temps joyeux en famille ? Les goûters simples sont très bons aussi : fruits secs, fruits frais, oléagineux, pain, chocolat, fromage, etc. en plus, pas de sucres ajoutés : double effet kisscool. Perso, je ne mange plus de desserts en semaine du tout, sauf fête, soirée ou tarte aux fruits sans sucres le dimanche…. bon, là, j’entends les enfants crier « au secours, notre mère est devenue dingue ». Et pour le coca ya une photo qui circule sur les réseaux sociaux avec le quantité de sucre qu’il y a dedans, ça calme direct d’une part, et sinon, ya ce petit article qui fait froid dans le dos : http://geographica.net/2014/04/coca-cola-drogue-le-mexique/. Bon courage Virginie, mais faut y aller mollo et tranquillou pour la suite !

  • stephanie

    Bonjour Céline,

    Je découvre ton site ce jour, en me penchant sérieusement sur le zéro déchet depuis mon 7ème étage pour notre tribu de 5. J’envisage de révolutionner durablement nos habitudes. On fait déjà partie de ces familles conscientes qui essaient mais je voudrais atteindre le zero déchet. D’une en recyclant au maximum, d’autre part en achetant meilleur, mieux et moins mais bien sûr en gardant le plaisir du goût des bonnes choses et que ce soit attrayant pour l’Homme et l’Ado! Cet été je leur ai fait découvrir le Paléo, mon Ado trouve que c’est un gros mot 😉 POurtant il voit les effets sur sa peau, alors maintenant j’aimerais m’atteler au zero déchet avec mes deux derniers qui seront les supers équipiers de cette opération commando 😉 Si tu as quelque conseils je suis preneuse!

    • celine

      Alors pour s’y mettre, il faut y aller doucement avec bienveillance. Il y a 3 leviers sur lesquels agir : les courses sans emballages (ça demande au début de s’organiser), bannir les produits jetables (j’avais rédigé un article sur ce sujet : http://vieverte.fr/2015/11/07/du-jetable-au-durable/) et remplacer les produits industriels (cosmétiques, ménagers) par des versions plus simples. Je conseille de ne pas faire tout en même temps, mais de se faire plaisir, en choisissant ce que tu as envie de faire en premier, comme un jeu, et oui, trouver des alternatives, c’est fun ! La base c’est l’alimentation, le plaisir du goût des bonnes choses est primordial comme tu le dis. Alors, pourquoi ne pas faire une réunion « feu de camp » avec tes deux supers équipiers de cette opération commando afin d’établir un plan de bataille ensemble 😉 ?

  • Marion

    Bonjour Céline !
    Merci beaucoup pour ce blog, je cherchais justement des informations locales sur le zéro déchets dans lequel je me lance doucement. J’ai déménagé sur Mulhouse il y un mois et même si j’habitais avant dans l’agglo, ce ne sont plus les mêmes magasins autour de chez moi.
    Je cherche encore où acheter de la farine, des pâtes complètes, du savon en vrac, l’idée étant aussi de limiter l’usage de la voiture au profit des pieds ou du vélo (j’ai un abonnement vélocité). Je commence à répertorier ce qui se fait dans les différents magasins avec parfois quelques déconvenues (refus catégorique de mettre les légumes dans mon cabas au marché bio de Botan*** ou de ne prendre qu’un seul sachet : un sachet par aliment et pas de discussion possible). S’il le faut je ferai tous les magasins alentours mais si je peux bénéficier de conseils, ce sera avec plaisir.
    Encore bravo pour votre démarches ! J’espère y arriver aussi.

    • celine

      Bonjour Marion, en effet, pas facile chez Bota***, un des vendeurs est fermé sur le sujet, mais on peut venir quand même avec ses propres sacs en tissu. Le magasin le plus fourni en vrac est Satoriz, mais là en effet, il faut une voiture. Une solution simple est le panier bio de http://www.lepanierfraicheurbio.fr/, ou le marché de Mulhouse. Pour les savons, je les fabrique moi même 😉 Belle continuation ! Céline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Saisissez dans le cadre ci-dessus le code indiqué.