Recette des fameux schankalas alsaciens

C’est l’heure du goûter ! Depuis que je suis au zéro déchet, je me suis rendu compte que je n’avais jamais plus cuisiné des spécialités alsaciennes que l’on retrouve dans les boulangeries lors de carnaval, et qui nécessitent de l’huile de friture, les célèbres schankalas (ou schenkeles pour les bas-rhinois). Je me régalais de ceux que ma mamie nous confectionnait et pour ma part, j’ai des souvenirs associés à la période de Noël, alors pourquoi pas tenter cette recette avant les fêtes de fin d’année et relever le défi ?

Tout d’abord, schankala veut dire  petite cuisse, ou cuissette, car ce dessert gourmand a le forme de petites cuisses. L’histoire raconte aussi que la pâte était roulée sur les cuisses de ces dames pour en faire des petits boudins.

Voici ma recette de schankala revisitée :

Ingrédients

  • 400 gr de farine bio T65
  • 125 gr de sirop d’agave plus une pointe de vanille en poudre
  • 4 oeufs frais moyen bio
  • 2 cuillères à soupe de rhum, kirsch, ou autre schnaps
  • 125 gr d’amandes en poudre fait maison
  • 50 gr de beurre en vrac du marché
  • 50 gr de purée d’amandes complètes
  • 1 pincée de sel
  • du sucre glace et de la cannelle
  • de l’huile de friture (arachide, tournesol ou végétaline)

 

Préparation :

Fouetter le sirop d’agave, la vanille, et les œufs, jusqu’à ce que que le mélange blanchisse.

Ajouter le beurre fondu, la purée d’amande et les 2 cuillères d’alcool que vous avez choisi. Mélanger.

Rajouter les amandes en poudre, la farine et le sel.

Laisser reposer 1 heure sous un torchon.

Préparer un peu de farine dans un bol pour en mettre sur les mains, afin que la pâte ne colle pas.

Rouler des petits morceaux de la pâte dans les mains pour en faire des boudins et disposez les sur une plaque.

Préparer une grande casserole avec l’huile de friture (entre 170 et 180 degrés). Plonger 6 à 8 schankalas à la fois dans l’huile chaude, faire attention à ce qu’ils ne brunissent pas trop vite à l’extérieur (et qu’ils ne soient pas cuit à l’intérieur).

Les égoutter sur une grille, puis une fois tièdes, les saupoudrer de sucre glace à la cannelle.

Comment traiter l’huile de friture usagée ?

Bon ben ça, c’est la recette classique, avec un déchet très important à traiter, l’huile de friture ! Quels sont les bons usages de l’huile de cuisson usagée ? Certainement pas la jeter dans l’évier ou dans les toilettes ! L’huile n’est pas soluble dans l’eau. Elle peut se figer en refroidissant et boucher les canalisations mais aussi, elle augmente les contraintes d’exploitations des postes de relevage sur les réseaux d’assainissement (encrassement des sondes immergées par exemple) sans parler des problèmes d’odeurs en raison de leur caractère fermentescible important. Pour les stations d’épuration, c’est un cauchemar à traiter car l’huile alimentaire usagée qui est malencontreusement jetée dans les réseaux communs, handicape toutes les étapes de la chaîne de traitement des eaux : oxygénation difficile, odeurs fétides, présences de bactéries filamenteuses gênant l’élimination des boues dans les bassins et leur déshydratation. Tout ceci entraîne également un coût plus important…

Alors, quelles solutions pour le traitement des huiles usées ? J’ai pensé à filtrer l’huile pour en faire des savons, or tout le monde n’a pas forcément l’envie ni les connaissances pour faire du savon. Le bon geste c’est donc de ramener l’huile usagée à la déchetterie où elle sera traitée. Les huiles qui sont rapportées dans les déchetteries du SIVOM, le lieu où je réside sur m2a sont traitées de la manière suivante :

  • pour les huiles alimentaires : elles sont transformées en bio-carburant ou en huile de chaîne pour tronçonneuses
  • pour les huiles de vidanges : elles sont régénérées si elles sont de bonne qualité, ou alors traitées en valorisation énergétique quand elles sont trop usagées.

Je rêve du jour où les huiles usées pourront être retraitées partout en France (et ailleurs) en bio-carburant ou en bio-combustible. La baraque à huile propose ce service dans certaines déchetteries, renseignez-vous !

Alors la question subsidiaire que je me pose, est ce possible de faire des schankalas sans utiliser de l’huile de friture et sans générer de déchets ? Au four peut être ? Avez vous des pistes ou des solutions ?

Bon appétit 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*