DIY : fabriquer son shampoing solide

Faire ses propres cosmétiques et produits d’hygiène maison est plaisant et valorisant. Il existe différentes recettes et il est possible de personnaliser le produit sur mesure en fonction de ses propres besoins.

Pour cette recette, je vais tout d’abord utiliser un tensioactif d’origine végétale, le sodium coco sulfate. Fabriqué à partir d’huile de coco, c’est la matière première qui va permettre au shampoing solide de laver et mousser (même si la mousse ne lave pas, nous avons l’habitude de croire qu’il faut que ça mousse pour que ça lave). Un tensioactif c’est comme un petit têtard dont la tête aime l’eau et la queue aime le gras. Il existe 4 familles de tensioactifs (anioniques, cationiques, amphotères et non ioniques) qui ont tous des supers pouvoirs, certains sont émulsifiants, mouillants, dispersants, etc. J’achète mon SCI ici : greenweez.

Puis, il me faudra du « gras », c’est à dire des huiles végétales et/ou des beurres végétaux. Là aussi, on peut varier les plaisir, mélanger plusieurs huiles végétales ensemble ou n’en utiliser d’une seule. Chaque huile ayant des propriétés différentes, il est donc possible d’adapter la recette. Personnellement, j’aime bien utiliser l’huile de ricin et de coco, et le beurre de karité.

Pour les hydrolats, il est aussi possible de varier. L’hydrolat de romarin est cependant très approprié pour les soins des cheveux.

Pour les poudres, on peut choisir par exemple du rhassoul, du shikakai, de l’argile, des poudres ayurvédiques, du henné neutre. 

Les huiles essentielles sont de précieuses alliées de la santé de nos cheveux, elles permettent de réguler les cheveux gras, secs, cassants, ternes ou les pellicules. Se référer aux propriétés de chaque huile essentielle de façon précise avant utilisation.

Ingrédients de base :

  • 20 gr SCI
  • 15 gr gras (huiles, beurres végétaux)
  • 15 gr hydrolat
  • 15 gr poudre
  • 3,9 gr conservateur (par exemple cosgard)
  • Option : 5 gouttes d’huiles essentielles

Pas à pas :
Faire fondre le SCI avec le gras
Remuer bien
Rajouter l’hydrolat et la poudre.
Hors feu, rajouter les huiles essentielles et le conservateur.

Mouler la préparation dans un moule et attendre au 24 à 48 heures avant de démouler (le shampoing solide doit être bien dur).

Exemple de recette :
Pour le shampoing de la photo, j’ai choisi de l’huile de coco, de l’huile de ricin, du beurre de karité. Pour la partie « poudre », j’ai mélangé moitié moitié de l’argile Multani Mitti et de l’argile blanche. Puis j’ai rajouté l’hydrolat de calendula. Hors feu, il ne reste plus qu’à mettre l’huile essentielle de pamplemousse (5 gouttes). et le conservateur.

5 comments

  • SCHLIFFER DESCHAMPS patricia

    Merci a toi Céline, je suis confinée comme de nombreuses personnes et je vais en profiter pour faire ta recette de shampoing solide. Et plein d’autres recette DIY de ton blog. Biz vituelle

  • Tom

    Bonjour, est ce possible de varier les beurres et les poudres sans modifier les propositions ?

  • cécile

    Bonjour, une question pourquoi un shampoing solide avec un tensioactif et pas une recette à base de saponification à froid pour faire un shampoing? Je vois les deux types de recette sur le net mais je n’arrive pas à me faire un avis. Sachant que j’aime beaucoup me faire mes savons en SAF donc je partais plutôt pour me faire des shampoings sous ce format là. Merci d’avance

    • celine

      Bonjour, un savon, c’est un tensioactif anionique. Un cosmétique solide n’est pas le résultat de la saponification, mais l’usage d’un tensioactif en poudre comme le SCI par exemple. Il y a en effet une confusion, car certains savons sont appelés « shampoings » alors que ce sont des savons avec des ajouts (avec du rhassoul par exemple). Le savon est très bien, mais il peut plus graisser les cheveux, c’est pourquoi un shampoing solide peut être plus adapté, car il décape moins en fonction de sa formulation. S’il est fabriqué avec beaucoup de tensioactif type SCI, il va cependant tout autant graisser les cheveux. C’est à chacun de tester ce qui lui convient. Moins on utilise un produit décapant de type tensioactif (solide ou en saponification), mieux se porteront les cheveux et le cuir chevelu !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*