DIY : Crème cosmétique mains, corps, visage

Une crème à tout, ça vous dit ? Il est vrai que d’une part nos mains sont soumises à rude épreuve depuis 1 an, et d’autre part durant l’hiver, la peau a besoin de plus de protection que le mélange direct hydrolat et huile sur le visage le matin, surtout avec la neige et le froid. C’est pourquoi une crème cosmétique fait maison peut être réellement utile.  Le secret, c’est de réaliser une seule crème pour toute la peau, contrairement au monde merveilleux du marketing qui nous fait croire qu’il faut une crème pour les mains, une autre pour le corps, une pour le visage mais que le matin, une autre pour le soir, vive la multiplication des produits ! Sauf que…. nous n’en avons pas besoin !

Je vous propose de fabriquer une crème épaisse et onctueuse qui aura plusieurs usages : particulièrement sur le visage durant l’hiver, les mains, mais vous pouvez l’utiliser sur tout le reste du corps également.

Avant de commencer, je me lave les mains, je nettoie bien mon plan de travail, je désinfecte tous mes ustensiles avec de l’alcool ainsi que mon pot (qui va contenir la crème), il est important de bien respecter des règles d’hygiène strictes.

Une crème, c’est une émulsion entre de l’eau et du gras. Il existe différentes façons de faire de la crème cosmétique, à chaud, à froid, en une ou plusieurs phases. J’ai déjà réalisé un article sur une crème fluide à froid, vous trouverez la recette ICI.

Pour cette recette facile spéciale mains et hiver, je vous propose de réaliser une crème à chaud, en une seule phase, ce qui est bien pratique quand on débute, car on est certain de réussir.

Pas besoin d’aller acheter des ingrédients spéciaux, j’ai déjà tout ce qu’il me faut dans mon placard :

  • un hydrolat de rose, qui possède des propriétés apaisantes, régénérantes, et anti-rides, et en plus j’adore l’odeur
  • l’huile vierge de jojoba, très fluide, un pH proche de la peau, un must en cosmétique naturelle
  • du beurre de karité bio
  • un conservateur liquide (isocide)
  • un émulsifiant spécial ONE POT

Pourquoi faut-il impérativement un conservateur ? Et bien parce que la crème contient de l’eau. Et l’eau ça tourne : imaginez tout un petit monde sympathique (bactéries, levures, germes, moisissures, etc…) qui se développent dans votre crème maison faite avec amour, c’est pas très glamour tout ça ! Alors soit on laisse sa crème au réfrigérateur et on l’utilise très très rapidement, soit on souhaite la garder plus longtemps et on y met un conservateur. A savoir : il existe des isocides (conservateurs) qui sont compatibles avec les mentions « bio ».

Niveau quantité :

  • 2 volumes d’huile de jojoba bio : soit 10 ml pour cette recette
  • 1 volume de beurre karité bio : soit 5 ml
  • 6 volumes d’hydrolat de rose  : soit 30 ml
  • 2 volumes d’émulsifiant 
  • Des gouttes de conservateur (calculez les dosages en fonction de celui que vous achetez)

Si vous ne possédez pas de balance à 0.01 gr, il est possible d’utiliser à la place des cuillères doseuses. Un volume correspondra au volume de la cuillère doseuse choisie. Contrairement à d’autres recettes plus complexes, il suffit de mettre TOUS les ingrédients dans un petit bol en inox, et de faire fondre l’ensemble au bain marie !

Quand les ingrédients commencent bien à fondre, il faut un peu d’huile de coude. Remuez énergiquement pendant 5 bonnes minutes, puis continuez hors feu. Mettez le petit bol en inox dans un récipient contenant de l’eau froide, et continuez à remuer (vive les muscles).

Une fois la texture obtenue, à savoir homogène et onctueuse, il est temps d’ajouter le conservateur. 

Après avoir désinfecté le contenant, on peut le remplir de la crème qui est prête à l’emploi (quoique encore un peu tiède parfois). Pensez à bien étiqueter la crème cosmétique maison avec la date de fabrication et les ingrédients. Il est tout à fait possible de choisir d’autres huiles, de mettre 3 volumes d’huile (et pas de beurre de karité) pour avoir une crème moins grasse, et de choisir un ou plusieurs autres hydrolats, cela dépend des objectifs souhaités. Mais ça, c’est l’objet d’un autre article sur les propriétés des huiles vierges et des hydrolats 😉

Et voilà : 

C’est rapide, agréable à fabriquer, et surtout, on contrôle l’origine des ingrédients ! En outre, c’est de la cosmétique sur mesure, puisque en variant les ingrédients (pas les proportions), il est possible de créer SA crème personnelle, en fonction de sa peau (et pas de celle de la voisine). Alors, on s’y met ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*