congelation zero dechet

Congeler ses aliments en mode zéro déchet

Congeler ses aliments sans plastique, oui, c’est possible !

En mode de vie zéro déchet, il a fallu que je teste d’autres solutions que le plastique jetable pour congeler mes surplus de fruits et légumes issus de mon panier bio,  mes bonnes soupes au légumes maison ou des portions de légumes à peine passés à la vapeur douce. Il faut avouer que c’est quand même pratique d’avoir des portions toutes prêtes, et que nous n’avons pas forcément le temps tous les jours de cuisiner. Et avec mon vitaliseur, c’est tellement simple pour décongeler tranquillement sans dénaturer les produits, car nous ne possédons plus de micro onde.

Nous avons reçu tout un lot de pots en verres d’un généreux collègue de mon mari, surnommé Geekes pour les intimes, et je présume que c’est un jeune homme très gourmand, car ces pots contenaient de la crème fraîche épaisse, mmmhhhhh. Les pots à Geekes, nous les appelons ainsi, sont parfaits pour la congélation, bien que j’ai testé aussi d’autres contenants, comme des pots à couvercles en métal, ou des petits bocaux le Parfait.  Ce ne sont pas des bocaux en verre spécial pour le congélateur, et je n’ai jamais eu aucun soucis de casse suite à la congélation. Je prends cependant quelques précautions, je ne bourre pas à fond mes bocaux avec mes aliments, je laisse toujours un peu d’espace libre, surtout dans le cas des soupes.  Les pots à Geekes ont une forme ergonomique à savoir  des parois droites et pas de parties qui se resserrent, comme un goulot par exemple, ce qui est très adapté niveau sécurité. La masse volumique de l’eau augmente de 10 % environ en cas de congélation, vous avez peut être déjà vécu le fait d’oublier une bouteille remplie d’eau au congélateur : la bouteille éclate car le volume de la glace est plus grand que celui de l’eau liquide.

pyrex

Il m’arrive aussi d’utiliser des pyrex ou récipients rectangulaires avec des couvercles en plastique sans bpa, mais ayant un tout petit congélateur dans la cuisine, je ne les utilise pas très souvent parce que je tiens à optimiser la place dont je dispose.

J’essaie de ne pas  surcharger pas mon congélateur avec des pots serrés et je laisse un peu d’espace entre eux.  Je fais attention aussi à la sécurité,  lorsque j’ouvre la porte, je n’ai aucune envie de risquer que des bocaux tombent sur le sol et se brisent.

 

Je congèle, quasi tout !

Les légumineuses : au lieu d’acheter de aliments en boites de conserves (je me passe ainsi de sels, sucres et bpa), je prépare des bocaux avec des poids chiches, haricots rouges, flageolets ou autre légumineuses déjà cuits, sans liquide, et en fonction de mes recettes, je sors un pot la veille, c’est très pratique et cela ne demande qu’un peu d’organisation. Le houmous maison est alors rapide à réaliser !

Le pain : nous ne mangeons plus de pain blanc (qui contient beaucoup trop de sucres et qui est très pauvre niveau nutriments), j’achète pour 15 jours des gros pains noirs à la farine de seigle, que je coupe en deux et que je congèle dans une taie d’oreiller (merci Béa Johnson pour l’astuce), dans le congélateur de ma cave, qui sert quasiment exclusivement à cela.

Les fruits : je congèle des fruits de saison issus de mon panier bio, du marché ou de la cueillette en libre service. Je les mets à plat sur une plaque et je congèle. Une fois que les fruits sont gelés, je les transfère dans les pots à Geekes.

fruits congelés

 

Bouillon de légumes, reste de sauces ou jus : je congèle en laissant toujours un peu d’espace et dans des contenants sans goulot !

Muffins : je cuisine des muffins sucrés (pour offrir, car je ne mange plus de sucre), ou salés en grande quantité, car ces petits gâteaux en formes individuelles sont très pratiques, pour un apéro, une entrée, ou pour dépanner avec une assiette de crudités. 6 minutes au vitaliseur et la muffin est fondant, prêt à être dégusté avec une bonne salade verte croquante !

Soupes maisons : quel plaisir d’avoir de la variété à disposition, en fonction des envies du moment, je sors un bocal 1 heure avant le diner, par exemple une bonne soupe maison carottes, butternut et gingembre, puis je mets le pot dans de l’eau tiède, puis je réchauffe au bain marie ou au vitaliseur, attention à ne pas mettre un pot en verre brusquement du congélateur dans du chaud !

Légumes vapeurs : une fois épluchés et lavés, je passe les légumes au vitaliseur 3 minutes, puis je les passe sous l’eau, et une fois qu’ils sont froids, je procède de la même façon qu’avec les fruits. J’aime réaliser des assortiments de légumes variés, qui feront le bonheur d’un repas.

Restes de plats cuisinés : nous sommes une famille où nous avons très peu de restes, et j’avoue ne pas souvent cuisiner des « plats », nous aimons manger simple mais savoureux : légumes vapeurs, crudités variés, poisson, viande ou légumineuses, riz vapeur, le tout assaisonné avec des huiles végétales et des épices et herbes fraîches, de ce fait, nous n’avons que très rarement des restes de plats cuisinés, il m’arrive cependant de faire de exceptions, si nous invitons quelques amis. Hachis parmentier, tagines, ou choucroute se congèlent très bien, et font le plaisir d’un repas de midi au bureau, toujours en respectant les même règles de sécurité. Nous sortons la part le matin avant d’aller au travail, elle va se « réchauffer dans la matinée » et à midi, on réchauffe, à la poêle s’il vous plait, mon mari a la chance d’avoir une cuisine et n’est donc pas soumis au diktat du micro onde.

Viande, poisson : blancs de poulet, dindes, poissons blancs ou gras, rien de résiste à la congélation ! Pour le chat aussi, c’est une solution très pratique, on achète 1 kg de dinde, qu’on coupe en petits bouts à la maison, et on décongèle au fur et à mesure que catus ogrus dévore ses assiettes 😉

Les os de poulet ou viande : rien de tel pour faire un bon bouillon maison, avec les restes d’épluchures de légumes !

 

Congeler offre bien des avantages, et se passer du plastique est possible tout en respectant certaines règles d’usage et de sécurité. Lorsque j’ai vu ma photo, j’ai pris conscience que cela faisait un moment que je n’avais pas dégivré mon congélateur, et cela aussi, pensez-y, car un congélateur plein de givre, comme le mien, hé hé, et bien, cela consomme plus 😉

Categories: Alimentation, Objectif zéro déchet

14 comments

  • Calou

    Merci pour cet article ! Je ne pense pas assez à congeler. Les pots de Geekes (lol), on peut en trouver où, svp ?? Ils ont l’air bien pratiques et le couvercle doit se retirer facilement malgré le givre contrairement à un couvercle vissé… Sinon c’est quoi un vitaliseur ?? un couscoussier qui fonctionne à la vapeur ?
    Merci pour les idées en tous cas et bonne continuation !

  • Geekes

    Merci Céline pour ce bel hommage,
    Effectivement les « pots à geekes » sont des pots de Crème d’Isigny en vente dans les grandes surfaces (Plusieurs tailles disponibles).

  • Isabelle

    Céline,
    Je viens tout juste de quitter votre conférence zéro déchet (avec Afa68)
    C’était super intéressant ; et du coup je me sens très motivée pour me lancer dans quelques changements
    Alimentaires
    Continuez, vous êtes dans le vrai
    Au plaisir de vous revoir
    Isabelle

  • jas

    Coucou, un grand merci pour ce blog rempli de conseils et de tuyaux!
    J’ai récemment adopté votre méthode de congélation avec des bocaux recyclés. C’est top!
    Suivant un régime alimentaire particulier (GAPS du dr.Campbel) pour des raisons de santé, je préparer des bouillons avec des poulets bio entiers.
    Ma question est : comment/dans quoi congeler un poulet entier sans utiliser du plastique ou de l’alu?
    J’ai pensé à une taie d’oreiller mais j’ai peut que les fibres et/ou les colorants de teinture ne pénètre dedans.
    D’avance, merci
    Belle soirée

  • francoise

    Je veux congeler du lait de chèvre ( 40 km pour aller le chercher ) dans des bocaux le parfait . Faut il un nouveau caoutchouc à chaque fois où peut on le réutiliser plusieurs fois merci du renseignement

    • celine

      Bonjour, j’utilise d’autres pots que les bocaux Le Parfait, je préfère les pots avec couvercles comme ceux décrits dans mon article, belle journée.

  • Dartois Francoise

    Moi pour mes 2 chihuahuas je plonge un poulet (bouillon ) avec du thym et 1 clou de girofle 45 minutes puis je découpe en petits morceaux puis ration du jour dans des pots à faisselle et le tout dans un plat en verre au congélateur . Pour les portions journalière , je n’ai rien trouvé d’autre

  • Marion POIRIER

    Coucou! Merci pour le super article! Je congèle déjà pas mal de trucs dans des bocaux en verre – ça fonctionne super bien et c’est du costaud! En revanche, je cherche à congeler du poisson dans autre chose que le papier ciré du poissonnier, que j’essaie d’éliminer complètement. Qu’est-ce qui est le mieux? Des plats style pyrex avec couvercle en plastique? Des plats en acier inox? D’autres idées? Je n’ose pas me lancer et perdre un bon poisson en ayant mal procédé!!! Merci :)

    • celine

      il est possible d’essayer de congeler des grosses pièces avec un sac (de type sacasalade) mais que en toile cirée, on peut en faire fabriquer un par une couturière ou soi même 😉

  • gdgdLaure

    Bonjour,
    J’ai décidé d’arrêter les sacs congélation et c’est comme ça que je suis tombée sur votre article :)
    Quand vous dites que pour la viande et les fruits vous commencez par congeler sur une plaque avant de mettre dans un bocal, quel type de plaque utilisez-vous?
    En effet, j’ai fait un test et la viande est restée congelée sur la plaque que j’avais utilisée ^^
    Merci d’avance de votre réponse, et merci d’écrire plein d’articles remplis de bonnes idées ! 😉

    • celine

      Bonjour, je mets une plaque de cuisson avec une feuille en silicone dessus ou un tissu, mais je n’attends pas que tout soit congelé à 100 %, c’est juste pour pré-congeler, cela me permet de décoller les fruits ou les légumes et ils vont continuer la congélation dans le bocal 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Saisissez dans le cadre ci-dessus le code indiqué.