Pousse mousse maison, le savon liquide pratique

Alerte, alerte, le pousse mousse de savon liquide est vide, et j’avoue que c’est quand même bien pratique surtout dans la cuisine, quand on a les mains poisseuses ;-). On peut trouver sur internet ou dans des livres beaucoup de recettes qui marchent plus ou moins, et qui parfois démotivent grandement ! Pourquoi ? Car pour fabriquer du savon, il y a 2 solutions, soit on fabrique du savon solide avec de la soude caustique (NaOH) en saponification à froid par exemple, soit on fabrique du savon mou (ce qui est beaucoup plus difficile que de fabriquer des savons durs, voir mon test) avec de la potasse caustique (KOH) pour faire du savon liquide ou le fameux savon noir. Le soucis, c’est que c’est assez difficile de trouver et de choisir un bon savon noir, sans fragrance, sans ajouts, un vrai savon potassique à 30 % qui ne sent pas trop mauvais.

Je vous propose donc deux options :

      1. La première solution, la plus simple, c’est de trouver un bon savon liquide à la potasse très concentré qui sent bon, sans ajout, et de simplement le diluer dans votre pousse mousse avec de l’eau tiède et du bicarbonate
      2. La deuxième solution, c’est de se dépanner avec un savon solide en le râpant, mais attention, cela peut figer au bout d’un moment au fond du flacon !

Pour réaliser la recette de dépannage (quand on a pas de savon liquide sous la main), il m’a fallu  les ingrédients et outils suivant :

  • un vrai bon savon bio qui contient de la glycérine
  • de l’eau du robinet (l’eau de ma ville est de très bonne qualité, si ce n’est pas le cas, préférez alors une eau de source)
  • du bicarbonate de soude
  • une râpe, un mixeur plongeant, une assiette, un bol, et un entonnoir
  • En option : quelques gouttes d’huiles essentielles (citron, palmarosa, lavande)

Et c’est tout, inutile de se lancer dans des recettes fastidieuses qui nécessitent de nombreux achats de matières premières.

J’ai râpé un coin du savon, que j’ai fais fondre dans de l’eau chaude, de quoi remplir la contenance de mon pousse mousse. Une fois le savon fondu, j’ai rajouté 2 cuillères à café de bicarbonate de soude, et j’ai mixé le tout.

En fonction du savon choisi, si c’est un savon neutre, il est possible de rajouter des huiles essentielles. Vérifiez dans votre famille si personne ne fait d’allergies à l’huile essentielle choisie. On peut tester une goutte d’huile essentielle dans le creux du bras 48 h avant utilisation, et constater s’il y a une réaction ou pas.

Une fois le ménage est devenu tiède, je remplis le contenant en secouant bien. Et voilà, le tour est joué, c’est simple, rapide, pas cher et zéro déchet. Un dernier conseil : ne pas faire de trop grandes quantités pour éviter d’avoir un flacon bouché et un mélange qui fige.

 

savon rapé  pousse mousse

Vous avez apprécié la simplicité de cette recette ? Vous aimerez alors aussi :

 

7 comments

  • Véronique

    On fait pareil, même pas besoin d’eau tiède, ça marche très bien avec la froide et si la préparation est trop pâteuse je rajoute de l’eau de temps en temps.

    Et c’est marrant car étant petite je faisais ça pour avoir à l’époque du savon liquide : je laissais un morceau de savon dans un verre rempli d’eau et il fondait tout seul ! 😉

  • jessica

    c’est comme ça que je finis les vieux savons et les petits bouts qui cassent quand le savon est devenu trop petit et ça marche trés bien , le tout dans un flacon pompe et on se lave même le corps avec 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*