La ruche qui dit oui à Mulhouse

« La Ruche qui dit Oui » ruche-qui-dit-oui-mulhouseest un concept de circuit-court qui permet aux consommateurs appelés abeilles de rencontrer les producteurs lors de ventes organisées chaque semaine par le gérant d’une ruche. Au départ, une personne ouvre une « ruche » : elle contacte des producteurs locaux (viande, poisson, fruits et légumes, laitages, miel, boulangerie…), leur propose de vendre leurs produits via internet à un ensemble de clients qu’elle a charge de mobiliser autour d’elle. Les clients, eux, commandent librement parmi le choix proposé et viennent à date fixe récupérer leur commande au sein de la « ruche ». Avec possibilité à l’occasion de rencontrer et échanger avec d’autres clients ou les producteurs.

Il y a deux « ruches » à Mulhouse, l’une avenue Georges Sand (prêt du Cinéma Bel-air) ouverte le jeudi soir de 18h15 à 20h00, et l’autre 145 rue de l’Ile Napoléon (tous les 15 jours, le mercredi de 18h30 à 19h30 au Domaine Nature). Pour ceux qui ne souhaitent pas s’abonner à un panier ou une Amap, la Ruche présente des avantages en terme de facilité : on commande et on règle sur internet, selon ses besoins. Lorsqu’on arrive le soir de la distribution, on prend ses produits chez les différents producteurs pour récupérer les produits. Parfois il y a un peu d’attente et il faut faire la queue ….

Raccourcir le circuit entre producteur et consommateur c’est bien, mais ce n’est pas tout à fait acheter un produit en vente directe, car il y a tout de même 2 intermédiaires : la personne qui gère la ruche touche une marge sur les ventes, ainsi que le site web, soit 16,7% en tout. Les produits ne sont pas forcément tous bio.

Les producteurs doivent être situés à 250 km maximum de la Ruche, la moyenne actuelle pour l’ensemble des Ruches étant de 30 km. En revanche, pour les artisans transformateurs, il n’y a pas de règles concernant l’origine des matières matières. C’est la distance entre l’atelier et la Ruche qui est prise en compte, non la distance entre son atelier et ses fournisseurs en matières premières. Pour s’assurer de la réelle localité des productions, il faudra donc la vérifier auprès des artisans.

Les personnes intéressées par une alimentation plus saine, à base de produits artisanaux, trouverons là surement une belle alternative pour faire ses courses et consommer local.

Site : https://laruchequiditoui.fr/fr/assemblies/6545

(source : http://www.natura-sciences.com/agriculture/ruche-qui-dit-oui-amap776.html)

Categories: Consommer mieux et local

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Saisissez dans le cadre ci-dessus le code indiqué.